lundi 20 décembre 2010

Autre blog presque aussi cool qu'ici (1)

Déjà présenté ici, le fameux SSAFT (Strange Stuff and Funky Things)

Aujourd'hui : l'illusion d'optique

Comme un poison dans l'eau....

On définit biologiquement un poison comme une substance qui peut provoquer des blessures, des maladies ou la mort d'organismes par une réaction chimique, à l'échelle moléculaire.
Le Littré mentionne :
Nom générique de toutes les substances qui, introduites dans l'économie animale, soit par l'absorption cutanée, soit par la respiration, soit par les voies digestives, agissent d'une manière assez nuisible sur le tissu des organes, pour compromettre la vie ou déterminer très promptement la mort


Wikipedia ajoute que cette définition exclut les agents physiques, même de petite taille (un caillot, une bulle d'air dans le sang, un courant électrique, une radiation, etc.).


(http://www.jnd.qc.ca/travaux_eleves/Tableau_periodique_2009/13/22C/poison.jpg)


Certains poisons sont aussi des toxines. Quésako ?

Selon l'observation de Paracelse (de son petit nom Philippus Theophrastus Aureolus Bombastus von Hohenheim, XV et XVIème siècle, alchimiste, astrologue et médecin suisse, le tout d'origine allemande), toutes les substances sont, à haute dose, des toxines. Y compris les plus nécessaires, comme l'eau, l'oxygène, les vitamines. Mais aussi la mure et tous les petits fruits pouvant habiter les bulles d'eau par exemple.....
J'ajouterai que c'est le même problème actuellement, pour la nourriture: il faut donc manger de tout, et surtout sans excès !!! (ca marche aussi pour les bulles champenoises !!)
A contrario, des substances considérées comme des poisons au-delà de certaines doses, peuvent avoir des propriétés pharmacologiques intéressantes. Par exemple, à faibles doses, l'oxyde d'arsenic peut guérir des lupus. La plupart des médicaments anti-infectieux efficaces, notamment les antibiotiques, sont des poisons et leur posologie est calculée afin de détruire l'agent infectieux sans mettre en danger la vie du patient.... gloup !

Les contre-poisons peuvent également être dangereux, mais leur antagonisme annule les effets toxiques de chacune des deux molécules.


Au final, on réserve bien souvent le terme de poison à ceux qui agissent à doses très faibles (rapport massique inférieur au millième ou au millionième). Le vin ou bien le champagne nécessite donc, souvent une dose un peu supérieure. L'eau aussi d'ailleurs :-)

Et puis un peu de mithridatisation est plutôt à recommander !!! :-)




Enfin, si ca intéresse quelqu'un, la chimie a généralisé la notion de poison : c'est une substance qui bloque ou inhibe une réaction, le plus souvent en se liant à un catalyseur plus fortement que le réactif normal.
La grande unité des processus utilisés par les espèces vivantes fait que beaucoup de poisons ont des effets sur de nombreuses espèces, même si la sensibilité est très variable d'une espèce à une autre.


Ci joint une petite liste venant de wikipedia :

On distingue trois grandes catégories de poisons :

- les poisons chimiques (arsenic, cyanure, phénol, nitrate de potassium...) ;
- les poisons biologiques (batrachotoxine, curare, toxine botulique, muscarine,ricine, tétraodontoxine...) ;
- les poisons physiques (radionucléides : rayonnements alpha, bêta, gamma).
Le poison peut être gazeux, liquide ou solide. Il peut agir par contact (absorption cutanée), par inhalation, par ingestion ou injection. Il existe des poisons naturels (gaz, minéraux, alcaloïdes, venins...) et des poisons créés par l'homme.

On distingue aussi les toxiques lésionnels (paraquat, colchicine ...) des toxiques fonctionnels (antiarythmiques, antidépresseurs, tricycliques, barbituriques, carbamates, chloroquine, digitaline, théophylline ...).

mercredi 15 décembre 2010

Les végétariens sont-ils vraiment écolos ?

Un nouveau livre qui conteste les arguments écologistes en faveur des végétariens crée un vif débat outre-Manche, conduisant plusieurs écologistes à changer d’avis sur le sujet. Alors, pouvons-nous manger de la viande en toute bonne conscience

Le livre au coeur de la discorde

Simon Fairlie, leader écologiste, prend le contrepied des opinions défendues par ses collègues. Il réfute l’idée que l’élevage, donc la consommation de viande, soit une cause majeure du changement climatique. Dans Meat : A Benign Extravagance (La Viande, une extravagance bénigne), il démontre qu’une conversion massive au végétarisme ne changerait pas la donne et que les défenseurs de cette cause se basent sur des statistiques erronées.

Volteface en série

Avec sa démonstration, l’auteur a fait de nombreux convertis, dont un de poids. George Monbiot, journaliste renommé au Royaume-Uni et ardent défenseur du végétarisme, s’est publiquement rétracté. Il avait pourtant déclaré, en 2002, que « le végétarisme est la seule réponse éthique » à apporter à la menace du changement climatique. Il a fait son mea culpa dans The Guardian, expliquant à cette occasion qu’il s’agissait d’un livre « scientifique et objectif ».

Les arguments traditionnels démontés

L’idée selon laquelle consommer de la viande est dommageable à l’environnement est de plus en plus répandue. Elle se fonde sur plusieurs arguments. Tout d’abord, l’élevage occupe des terres qu’il serait plus judicieux de consacrer à l’agriculture, et cette pratique est gourmande en eau. De plus, elle entraîne de la déforestation et de la pollution. Lord Stern, auteur du célèbre rapport Stern sur le climat, écrivait l’année dernière que « la viande entraîne un gaspillage d’eau et crée beaucoup de gaz à effet de serre. Elle exerce une pression considérable sur les ressources de la planète. Un régime végétarien est bien meilleur ». D’après une statistique de l’ONU qui date de 2006, les émissions de gaz à effet de serre (GES) provenant d’animaux élevés dans le but d’être consommés représentent 18% du total des GES mondiaux. Soit plus que tous les autres modes de transport réunis.
D’après Simon Fairlie, la plupart des statistiques sont erronées. Ainsi, le chiffre de 18% de l’ONU n’est valable que si on considère que toute la déforestation amazonienne a lieu dans le but de faire de l’élevage à la place. En réalité, les motivations tiennent plus à la spéculation et au commerce du bois. Il y aurait également une confusion entre les productions brute et nette de méthane et de protoxyde d’azote. Le chiffre correct concernant les émissions de GES par l’élevage serait en réalité plus proche de 10%. Fairlie conteste aussi le fait qu’il faille jusqu’à 100 000 litres d’eau pour produire un kilo de boeuf. Le ratio serait fondé sur le fait improbable que chaque goutte d’eau qui tombe sur un pâturage est consommée par les animaux qui y paissent.
L’argument à retenir est que lorsqu’il est pratiqué de manière raisonnable, l’élevage est plus efficace que ne le pense l’opinion publique. Mieux encore, Fairlie explique qu’il a un rôle éthique à jouer dans les régimes alimentaires des populations locales. Les défenseurs du végétarisme citent le ratio scientifique qui veut que le nombre de denrées végétales nécessaires pour produire de la viande soit de 5 pour 1 en moyenne et puisse même atteindre le seuil de 10 pour 1. Fairlie rétorque que cet argument part du principe que les animaux ne se nourrissent que de végétaux dont pourraient se nourrir les hommes, ce qui, en réalité, n’est pas le cas. Une approche plus nuancée consiste à comparer la quantité de terre nécessaire pour élever des animaux à celle qui est nécessaire pour produire d’autres denrées aussi nutritives pour l’homme que la viande. Dans ce cas, le ratio entre végétal et animal est de 1,4 pour 1.

Ce que doivent retenir les carnivores

D’après Fairlie, si nous cessions de nourrir les animaux, notamment les porcs, avec des céréales comestibles, nous pourrions assurer au moins la moitié de notre production actuelle de viande sans aucune perte nutritionnelle pour l’homme. Cela aurait même encore plus d’effets positifs. Dans les pays riches, le rôle des porcs – convertir des déchets en viande – a été mis de côté, à la suite des grippes animales. Résultat, les porcs sont souvent nourris à base de soja importé des Etats-Unis, empiétant ainsi sur une ressource alimentaire humaine. Si ce type de déséquilibre cessait, il n’y aurait plus d’objections à ce que l’homme mange de la viande, du moins en quantités raisonnables ou de bonne qualité.

Simon Wilson, avec Ingrid Labuzan



Lu sur http://www.moneyweek.fr/20101243470/conseils/matieres-premieres/vegetariens-viande-fairlie/

mardi 14 décembre 2010

Repas de Noel

Miam !!!

lundi 13 décembre 2010

Le scrabble



Tout le monde connait ce jeux basé sur la création de mots à partir d'un tirage de différentes lettres.
Pour ceux qui ne connaissent pas, voici le lien vers l'article wikipedia.


Comment les points de chaque lettre ont été définis?
Pourquoi certaines lettres ont plusieurs occurances alors que d'autre n'apparaissent qu'une seule fois?
Le scrabble est il le même dans tous les pays?

A toutes ces questions, une seule réponse.
En effet, le scrabble se base sur une analyse fréquentielle en cryptanalyse. Cette analyse permet d'obtenir les fréquences d'apparition de chaque lettre en fonction de la langue et d'un style de texte défini.
On obtient donc avec cette analyse, le classement suivant des lettres(par ordre décroissant d'apparition):
E A I S T N R U L O D M P C V Q G B F J H Z X Y K W

Voilà pourquoi les premières lettres apportent moins de points (1 pt) que les dernières (10 pts).

Et bien évidemment pour chaque langue, la répartition des lettres est différentes et donne donc un jeu de lettres différent.
Voici les différents jeu de lettre

Voilà pourquoi...

Robert, bientot maman ??

Des souris nées de deux pères… enfin presque



(Deng et al. / Biology of Reproduction)

carnaval

Après le kangourou et sa pouch, voici la version 2011: le panda!! Qui fait un kdo de nowel à Slam ?


(reuters)

L'article sur Futura Sciences

Mots clefs


Après avoir consulté les statistiques de notre blog, je me suis aperçu que les mots clefs, les plus recherchés concernaient l'alcool.

Voici donc une liste de mots clefs ayant rapport avec l'alcool:
alcool, eau-de-vie, digestif, gnôle, goutte, schnaps, casse-pattes, tord-boyaux, liqueur, spiritueux, fine, boisson, cassis, bénédictine, chartreuse, curaçao, marasquin, menthe, mirabelle, marc, pousse-au-crime, pousse-café, rincette, rhum, ratafia, téquila, vodka, gin, mezcal, ouzo, pontarlier, raki, sambuca, triple sec, clairin, cachaça, limoncello, crème de cassis, manzana, whisky, bourbon, kirsch, boukha, damassine, armagnas, brandy, pineau, cognac, absinthe, calvados, hydromel, ratafia, kir, alcoolique, ivrogne, alcoolo, poivrot, pochard, buveuse, dipsomane, éthylique, intempérant, buveur, débauché, ivrognesse, picoleur, toxicomane, drogué, intoxiqué, opiomane, héroïnomane, morphinomane, cocaïnomane, éthéromane, alcooliser, enivrer, boire, saouler, cuiter, griser, arsouiller, beurrer, noircir, pinter, alcoolisme, dipsomanie, éthylisme, ivrognerie, potomanie, ivresse...

Quelques slogan pour la campagne contre l'alcoolisme:
tu t'es vu quand t'a bu
Alcool à consommer avec modération
C'est celui qui conduit que ne boit PAS
Le problème avec le dernier verre,c'est que c'est parfois le dernier
Et vous, avec l'alcool vous en êtes où ?
Un verre ça va, trois verres bonjour les dégâts
Après deux verres... tout s'accélère
J'ai trop soif de vivre pour rouler à l'alcool.

jeudi 9 décembre 2010

Maitre Yoda



Hé oui! Ceci est une ... chauve souris !!!

GoodPlanet

collectionneur de....

Aujourd'hui, l'adresse d'un site incontournable de termes qui servent à rien :
Le site

Le principe:
Comment nomme-t-on un collectionneur de boite de sardines ?



Réponse :
un clupéidophile


Allez, au hasard: qu'est ce qu'un tyrosémiophiliste ??

;-)

mercredi 8 décembre 2010

Respect!!

Wikipedia, le 8 décembre 2010 :

Charles Osborne (v. 1894 – 1er mai 1991), hoqueta continuellement durant 68 ans (1922-1990).

Osborne, né à Anthon, Iowa, États-Unis, est entré dans le Livre Guinness des records en tant que l'homme à la plus longue attaque de hoquet. Ce dernier commença en 1922, à un rythme de 40 par minute (le taux normal est d'environ 6 par minute), se réduisant à 20, pour finir par s'arrêter le 5 juin 1990 – un total de 68 ans. Son état lui a permis d'être invité aux émissions télévisées Ripley's Believe It or Not! en 1936, That's Incredible en 1980, The Tonight Show en 1983, et de faire partie des questions du jeu de société Trivial Pursuit.

Osborne a commencé à hoqueter en 1922, pendant qu'il abattait un porc. En dépit de sa condition, il fut capable de vivre une vie normale. Il se maria deux fois et eut huit enfants.

Osborne, mort de complications d'un ulcère au Marian Health Center dans la ville de Sioux City en Iowa, États-Unis d'Amérique, le 1er mai 1991, fut enterré au cimetière d'Oak Hill, à Anthon, Iowa, trois jours après.

Osborne aura hoqueté à peu près 430 millions de fois durant une période de 68 ans.

Vite du foie gras!!

Vous avez surement tous entendus parler de ce fameux hamburger à déguster chez Quick, dans lequel, en plus de la mayonnaise, de la sauce, de la viande et du cornichon ensaucé, vous pourrez y trouver une tranche de foie gras. Non ?

bon, peu importe, puisque voici un article "objectif" sur le contenu foie-gras-tique de ce petit met des fêtes.
http://www.notre-planete.info/actualites/actu_2622_Quick_hamburger_foie_gras.php

Je pense que Slam va prendre plaisir à regarder et disséquer tout cela (n'oublie pas la video)!!
Alors pêle mêle dans cet article poubelle (dsl, article propreté ca passait pas bien :
- Quick méchante entreprise capitaliste, Euralis pareil;
- la viande hallal c'est pas bien;
- les videos/images truquées: photos au lieu d'un film comme ca le canard, il bouge plus (début de la section "moribonds"), canard mort qui respire encore (début section "mort").
- une musique de m****, m'enfin nul n'est parfait dans ce domaine
- la responsabilité des distributeurs, comme si les consommateurs étaient très gentils et pas au courant du tout.

Alors c'est sûr il y a des canards mal au point, c'est pas très bien de gaver les bêtes comme ca, j'aurai pas envie d'être à leur place (ni kaka !!!), et c'est une faute de goût (enfin, je pense) de mettre du foie gras entre deux tranches de pain au sésame avec un steack haché par dessus . Mais faut pas prendre les gens pour bourricots non plus.... cet article est plus que mauvais dans la forme!!! ca se digère encore moins bien qu'un "Supreme foie gras"!!

(le supreme foie gras de Quick)

bon entre nous, ca fait pas réver non plus....

fff fffffff.....

Lu sur GoodPlanet :

WASHINGTON (AFP) - Dans un monde avec deux fois plus de dioxyde de carbone dans l'atmosphère, les plantes pourraient croître davantage et créer du même coup un effet refroidissant, mais cela ne suffirait pas à annuler les effets du réchauffement climatique, a indiqué mardi la Nasa.

L'une des inconnues auxquelles les scientifiques sont confrontés à propos du climat concerne les projections à long terme, en particulier la manière de prédire les réactions de la Terre à une hausse des températures.

Les plantes, qui utilisent le dioxyde de carbone, le soleil et l'eau pour croître via la photosynthèse, peuvent s'adapter à une hausse du taux de dioxyde de carbone en utilisant les nutriments plus efficacement et en développant de plus grandes feuilles.

"Le processus s'appelle «régulation par le bas». Cette utilisation plus efficace de l'eau et des nutriments a été observée lors d'études expérimentales et peut à terme déboucher sur une croissance des feuilles plus importantes", a indiqué la Nasa dans un communiqué.

Mais l'impact de cette croissance des plantes sur le réchauffement est difficile à prédire.

Selon des projections établies grâce à un modèle informatique et publiées dans le journal Geophysical Research Letters, le refroidissement pourrait être à long terme de -0,3 degrés Celsius dans le monde.

Mais la plupart des modèles informatiques se fondent sur une hausse des températures de 2 à 4,5 degrés sur la même période.

"Ces résultats freinent mais n'annulent pas le réchauffement attendu", a expliqué Lahouari Bounoua, principal auteur de l'étude.

Selon la Nasa, jusqu'à présent, les modèles n'avaient jamais pris en compte la croissance des feuilles.

Selon la Nasa, cette découverte permettra "aux scientifiques de créer des modèles plus sophistiqués qui vont atténuer les incertitudes liées au changement climatique et permettre des prédictions plus justes".


ca risque donc d'arranger les producteurs de feuilles en tout genre .....


mardi 7 décembre 2010

C moche !!!

(fréquentation de ce remarquable blog - résultats sur fév-déc 2010)



Et pourquoi est-ce encore cette bouse de navigateur qui truste la première place sur ce blog ? inadmissible !!!!





(http://www.forum-orange.com/forums/img/users/19775_firefox%20eating%20ie.jpg)

Ma mère Noël est une poubelle


La saison s'y prête : parlons un peu de Caco Calo, du Père Noël et des légendes urbaines. Au risque de décevoir ceux qui y croyaient encore, eh bien non, ce n'est pas Caco Calo qui a donné sa couleur rouge au Père Noël...

http://tatoufaux.com/?Le-Pere-Noel-est-une-invention-de

http://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A8re_No%C3%ABl

le Desman c'est dément!!

D'abord, qu'est ce que c'est:



(source : http://sunaddict86.blogspot.com/2007/07/pyrenean-desman.html)


Le Desman des Pyrénées ou Rat-trompette (Galemys pyrenaicus) est un mammifère de la famille des talpidés qui ne vit que dans les Pyrénées et le nord de l'Espagne et du Portugal. C'est un insectivore semi-aquatique, vivant à proximité des torrents et de mœurs essentiellement nocturne. Il est surnommé rat à trompette à cause de la forme de son museau.

C'est une des 79 espèces animales répertoriées comme vulnérables en France par le World Conservation Monitoring Centre.

Le desman des Pyrénées vit dans les torrents et lacs des Pyrénées franco-espagnoles et du nord de la péninsule Ibérique. C’est un animal discret, difficile à observer et qui craint peu l’homme. Il se nourrit exclusivement de larves aquatiques sensibles à la pollution : larves de plécoptères, de trichoptères et d'éphéméroptères. Pour cette raison il est considéré comme un marqueur de son environnement.

Le desman ressemble anatomiquement à d'autres animaux tel le rat, la taupe ou la musaraigne :
- du rat (Rattus norvegicus), il possède tout l’arrière-train : des pattes robustes, des cuisses trapues, une longue queue lui servant à se déplacer aisément dans son milieu de prédilection, l’eau ;
- de la taupe (Talpa europaea), il possède la partie avant du corps : des pattes griffues servant à creuser la terre pour aménager le terrier, centre d’éducation pour ses petits et abri indispensable contre ses différents prédateurs ;
- de la musaraigne (Sorex araneus), il possède une trompe hyperdéveloppée lui servant à repérer les larves dont il se nourrit. Cet organe très perfectionné lui est donc indispensable pour sa survie.


(...wikiiii)

ensuite, l'article qui a donné l'idée d'en parler:
Lien sur GoodPlanet

j'aime bien ce passage:

"Le principal handicap du desman, c'est un mode de vie d'une extrême discrétion", a expliqué lundi Alain Bertrand, naturaliste, lors d'une conférence de presse destinée à présenter un plan national en faveur de cette bestiole qui a la taille d'un poing et pèse 50 grammes.

"Il n'a pas de relations directes avec l'homme, qui s'est peu préoccupé de lui", ajoute M. Bertrand [...]



Franchement, qu'il n'ait pas de relations directes avec l'homme, hormis le fait que ca peut rassurer Robert, on peut se dire que pour c'te pov' bête c'est pas plus mal.... Parce que, en général, les animaux en interaction avec nous finissent par se sentir un peu menacés

lundi 6 décembre 2010

Osmoze Water

Bon vu qu'il est question de relancer un peu notre activité pour satisfaire nos visiteurs internationaux :D, je m'y remets avec une vidéo (publicitaire) pour la nouvelle eau magique Osmoze Water. Jolie vidéo réalisée par un "pote" à moi, pour le reste du débat sur l'eau pure et les vertues de cette eau magique, je laisserai mes collègues s'en mêler ;).

OSMOZE®WATER from ice©ream on Vimeo.



Site osmoze water

repassage

aujourd'hui, un lien vers une très bonne combine utile à certains d'entre nous (peut être):
le repassage, sans repassage...

ICI !!!

vendredi 3 décembre 2010

spirit !

d'abord un petit rébus, pour deviner le thème de ce jour....

+ +


(source) (source)




Voilà, comme c'est bientôt le weekend, hein Sab ?!!, ca peut être utile :)

Qu'est ce donc que ca ?? La différence avec un alcool ? avec d'autres boissons ?

Une boisson spiritueuse est une boisson alcoolisée obtenue par distillation, par
macération ou par infusion de matières premières agricoles. Ces procédés de
fabrication distinguent les spiritueux des boissons alcoolisées produites par
fermentation (bière, vin, cidre).

Les boissons spiritueuses se divisent en deux grandes familles :
- les boissons spiritueuses « simples », plus couramment appelées eaux-de-vie, dont le goût provient directement du processus de distillation (rhum, whisky, tequila, etc.) ;
- les boissons spiritueuses « composées », dont le goût est issu de substances végétales, sucre ou arômes, ajoutées à un alcool neutre ou à une eau-de-vie (anisés, vodka, liqueurs, etc.).


Certaines sont vieillies en fût. Elles se consomment seules ou en mélange
(cocktails).
Selon la législation européenne, une boisson spiritueuse
présente un titre alcoométrique volumique minimal de 15% vol.




bon, ct lié à une discussion il y a peu avec mon codétenu de bureau...

mercredi 1 décembre 2010

eau potable en Russie

10 millions de russes n'ont pas d'eau potable !!! Mais que boivent-ils donc alors ?????
Ma contribution à la réponse en bas de cet article !



Le chef des services sanitaires russes, Guennadi Onichtchenko, a assuré que dix
millions de Russes n'ont pas accès à l'eau potable, un chiffre qui semble
optimiste, le gouvernement ayant estimé en 2009 que la moitié des 142 millions
d'habitants du pays en était privée.

M. Onichtchenko a relevé, lors du
Forum de l'eau de Moscou, "qu'une personne sur quatorze" en Russie souffrait
"d'un approvisionnement en eau ne répondant pas aux normes d'hygiène", selon
l'agence Ria Novosti.

Pourtant, selon le texte du "projet de programme
d'Etat +Eau propre+" publié en avril 2009 par le ministère russe du
Développement économique, un Russe sur deux est privé d'un approvisionnement en
eau potable.

"Aujourd'hui, un habitant sur deux en Russie est obligé de
boire une eau de qualité insuffisante et ne répondant pas à toute une série
d'exigences hygiéniques et sanitaires", précise ce document.

Et "un
cinquième de la population consomme de l'eau qui n'a pas bénéficié de
traitements d'épuration", poursuit ce texte.

Le rapport relève aussi que
"les principales causes" de la mauvaise qualité de l'eau sont "l'usure" des
canalisations et "des méthodes obsolètes d'épuration".

Le mauvais état
des infrastructures russes est à l'origine de nombreux accidents et de problèmes
de santé publique en Russie. Le président russe ,Dmitri Medvedev a fait de "la
modernisation" du pays son cheval de bataille.


Source : Infos Eau.

A noté qu'ils ont quand même un forum de l'Eau à Moscou.... ..